Casitas

Dans les quartiers défavorisés appelés « barriadas », il est fréquent de voir les enfants en bas âge rester seuls pendant la journée. Leurs parents travaillent souvent à l’extérieur dans l’économie souterraine, les mères comme commerçantes ambulantes ou comme employées de maison dans les quartiers résidentiels. Bien que l’éducation soit obligatoire au Pérou, certains enfants restent livrés à eux-mêmes et contribuent au maigre revenu de la famille en mendiant dans les rues de Lima. Pour pallier ce problème à Collique (environ 120 000 habitants), une première association a été créée par 3 femmes : Irene, Elvira et Celestina. Cette association deviendra « Puente del Mundo », notre association partenaire à Collique.

Historique

Au début des années 2000, à l’initiative de quelques femmes habitant Collique, un petit groupe d’enfants a été accueilli dans une maison du quartier et gardé le temps où leurs parents étaient au travail.  Au fil des années, la mairie de Collique a permis, sur leurs terrains, la construction de salles de classe que l’on appelle  « CASITAS ».  Progressivement Pérou Amitié Solidarité a réussi à construire 6 casitas où une centaine d’enfants, de 2 à 5 ans, est accueillie du lundi au vendredi. Chaque casita porte le nom d’une couleur : celeste, morada, rosada, verde, roja, amarilla.

Casita Rosada
Casita Verde
Casita Morada
Casita Celeste

Casita Roja

LES CASITAS ONT PU VOIR LE JOUR GRÂCE À :

  • L’aide d’une ONG canadienne (pour les premières « casitas »)
  • Un don de Sylvie et Yvan BLACHE qui a permis la reconstruction de 5 casitas en bois en 2006.
  • De « Pérou Amitié Solidarité » avec l’aide financière et la participation active de jeunes Français : Étudiants en fac de Pharmacie, de Médecine, en Écoles de Commerce, d’Infirmiers, d’Aide soignants, d’Éducateurs, grâce à l’action de scouts…
  • De dons reçus, d’ actions individuelles : comme celle de Denis LAFAGE qui a installé l’électricité dans les « casitas » ou l’action pilotée par Christian CORDIER et son ami Jean-Paul DUBORD en 2017 lors de l’évènement JO PARIS 2024 à Lima. Ils ont permis le renouvellement du mobilier des « casitas ».
  • L’aide de nos différents partenaires.

Grâce aux « parrainages des maîtresses », Pérou Amitié Solidarité complète leur maigre salaire.

Chaque « Casita » a sa « maîtresse » ou institutrice qui perçoit un petit salaire de l’état péruvien. Ces institutrices préparent les enfants à l’entrée en école primaire, les sensibilisent à l’apprentissage du vivre et apprendre ensemble. Elles permettent aux enfants de développer le langage oral , elles éveillent leur créativité par le biais du dessin, en fabriquant des objets, etc…

Et bien sûr par le jeu !

Les premiers enfants parrainés sont à présent de jeunes adultes et leur réussite nous conforte dans notre action.

Avec votre participation le rêve d’un avenir meilleur est possible. MERCI !!!